Cours à l’Université

Licence Arts du spectacle
Parcours « Art dramatique »

 

Les étudiant-e-s de L’École de la Comédie de Saint-Étienne sont inscrit.e.s à l’Université Jean Monnet (UJM), soit en licence Arts du spectacle « parcours Art dramatique », soit en master de Lettres modernes « parcours Art dramatique ».

Ces diplômes leur sont délivrés si les étudiant.e.s ont validé au cours de leur scolarité les divers enseignements assurés à L’École de la Comédie, à l’Université Jean Monnet (UJM) et à l’École normale supérieure de Lyon (ENS).

Les trois années de licence à l’UJM et à l’ENS sont organisées comme suit :

 

1ère année / L1

Semestre 1

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

Semestre 2

École normale supérieure (Lyon)

2ème année / L2

Semestre 3

École normale supérieure (Lyon)

Semestre 4

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

3ème année / L3

Semestres 5 et 6

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

 

En première et deuxième année, les élèves de L’École de la Comédie suivent des cours, à l’issue desquels ils/elles sont évalué-e-s.
La troisième année est consacrée à l’élaboration d’un mémoire d’une trentaine de pages avec l’aide d’un-e tuteur/trice (UJM).

 

| Théorie, recherche et réflexion (UJM / ENS) – Unité d’enseignement (UE 3)

Les cours sont regroupés sur deux semaines chaque semestre, ils sont dispensés par des enseignants-chercheurs de l’UJM ou de l’ENS.

Pour les semestres dispensés à l’UJM, chaque étudiant.e présente deux travaux ; les travaux écrits peuvent peut être adressés par courriel à l’enseignant-e ou déposés dans son casier (UJM, bâtiment G, salle des enseignant-e-s).

 

Master de Lettres modernes
parcours « Art dramatique »

 

Les deux années de master à l’UJM et à l’ENS sont organisées comme suit :

 

1ère année / M1

Semestre 1

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

Semestre 2

École normale supérieure (Lyon)

2ème année / M2

Semestre 3 et 4

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

En première année de master, les étudiant(e)s suivent les cours d’Étude d’œuvres (semestre 1) et de Dramaturgie appliquée (semestre 2) qui sont communs avec la licence (cf. ci-dessus). Ils suivent également les cours d’anglais obligatoires.

La deuxième année de master est consacrée au mémoire, les étudiants ne suivent donc pas de cours à l’université à l’exception des cours d’anglais, obligatoires, où ils sont répartis en fonction de leur niveau. Le travail de mémoire est évalué aux semestres 3 et 4.

Une soutenance aura lieu à l’issue de l’année universitaire au cours de laquelle l’étudiant présentera son travail. Il s’agit d’exposer en une dizaine de minutes les enjeux du travail (le sujet, le corpus, la problématique, le plan et la méthode) et les conclusions auxquelles l’étude est parvenue. Cette présentation sera suivie de quelques questions.

La soutenance aura lieu au mois de juin ou au mois de septembre en présence du directeur de mémoire, d’un autre enseignant de l’UJM et de la directrice des études de L’École de la Comédie.

 

Cours à l’ENS de Lyon
2019-2020

 

Histoire du théâtre : éléments pour une histoire du jeu

Anne Pellois

Avec les étudiants de la Comédie de Saint-Etienne.

du 1er au 4 octobre 2019 : session de 4 jours mardi 1 de 11 h à 18 h, mercredi, jeudi et vendredi de 10 h à 17 h.

Ce cours propose un parcours dans l’histoire du jeu du 19e au 21e siècle à travers l’archive. Il interrogera les modalités de l’histoire du jeu et sa possibilité même à travers l’étude d’archives spécifiques à l’art de l’acteur (textes, théories, arts poétiques, critiques, tableaux, photos, archives sonores, vidéos). Est-il possible de connaître les modes de jeu d’un acteur ou d’une actrice ? Comment faire l’histoire d’une pratique vivante ?

 

Dramaturgie au plateau

Juliette de Beauchamp.

du 17 au 20 décembre, de 10 h à 17 h. Théâtre Kantor.

Nous travaillerons sur la pièce de Samuel Gallet La Bataille d’Eskandar publiée en 2017 aux Editions Espace 34.

A partir d’extraits choisis, les étudiants seront invités à se répartir en équipes constituées d’un dramaturge et d’acteur(s).

Il s’agira d’initier un dialogue à partir d’un matériau (textuel, plastique, sonore, visuel) dont le dramaturge fera don aux acteurs selon la compréhension qu’il aura eu de l’extrait choisi. Ce matériau devra lui sembler pertinent et propice à aider l’acteur dans son travail d’interprétation.

L’acteur ou les acteurs répondront au dramaturge en lui proposant une autre œuvre sur laquelle ils pourront s’appuyer pour travailler la scène.

A partir de discussions autour de ces matériaux, les participants seront invités à formuler des hypothèses dramaturgiques communes concernant leur scène, et à en proposer à une interprétation au plateau, nourrie de ces dialogues.

Les quelques jours d’expérimentation se concluront par un montage des extraits et une ouverture publique.

L’objectif de ce laboratoire est d’observer comment dramaturge et acteur peuvent établir un dialogue fructueux les poussant à approfondir les enjeux dramaturgiques d’un texte.

Bibliographie liminaire. Les étudiants devront avoir lu en préparation du TD l’oeuvre étudiée :

  • Samuel Gallet, La Bataille d’Eskandar, Editions Espace 34, 2017.