Cours à l’Université

Licence Arts du spectacle
Parcours « Art dramatique »

Les étudiant-e-s de L’École de la Comédie de Saint-Étienne sont inscrit.e.s à l’Université Jean Monnet (UJM), soit en licence Arts du spectacle « parcours Art dramatique », soit en master de Lettres modernes « parcours Art dramatique ».

Ces diplômes leur sont délivrés si les étudiant.e.s ont validé au cours de leur scolarité les divers enseignements assurés à L’École de la Comédie, à l’Université Jean Monnet (UJM) et à l’École normale supérieure de Lyon (ENS).

Les trois années de licence à l’UJM et à l’ENS sont organisées comme suit :

1ère année / L1

Semestre 1

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

Semestre 2

École normale supérieure (Lyon)

2ème année / L2

Semestre 3

École normale supérieure (Lyon)

Semestre 4

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

3ème année / L3

Semestres 5 et 6

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

En première et deuxième année, les élèves de L’École de la Comédie suivent des cours, à l’issue desquels ils/elles sont évalué-e-s.
La troisième année est consacrée à l’élaboration d’un mémoire d’une trentaine de pages avec l’aide d’un-e tuteur/trice (UJM).

| Théorie, recherche et réflexion (UJM / ENS) – Unité d’enseignement (UE 3)

Les cours sont regroupés sur deux semaines chaque semestre, ils sont dispensés par des enseignants-chercheurs de l’UJM ou de l’ENS.

Pour les semestres dispensés à l’UJM, chaque étudiant.e présente deux travaux ; les travaux écrits peuvent peut être adressés par courriel à l’enseignant-e ou déposés dans son casier (UJM, bâtiment G, salle des enseignant-e-s).

Master de Lettres modernes
parcours « Art dramatique »

Les deux années de master à l’UJM et à l’ENS sont organisées comme suit :

1ère année / M1

Semestre 1

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

Semestre 2

École normale supérieure (Lyon)

2ème année / M2

Semestre 3 et 4

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

En première année de master, les étudiant(e)s suivent les cours d’Étude d’œuvres (semestre 1) et de Dramaturgie appliquée (semestre 2) qui sont communs avec la licence (cf. ci-dessus). Ils suivent également les cours d’anglais obligatoires.

La deuxième année de master est consacrée au mémoire, les étudiants ne suivent donc pas de cours à l’université à l’exception des cours d’anglais, obligatoires, où ils sont répartis en fonction de leur niveau. Le travail de mémoire est évalué aux semestres 3 et 4.

Une soutenance aura lieu à l’issue de l’année universitaire au cours de laquelle l’étudiant présentera son travail. Il s’agit d’exposer en une dizaine de minutes les enjeux du travail (le sujet, le corpus, la problématique, le plan et la méthode) et les conclusions auxquelles l’étude est parvenue. Cette présentation sera suivie de quelques questions.

La soutenance aura lieu au mois de juin ou au mois de septembre en présence du directeur de mémoire, d’un autre enseignant de l’UJM et de la directrice des études de L’École de la Comédie.

Cours à l’UJM

Histoire du théâtre (UJM)

| Le théâtre en France depuis le Moyen Âge : institutions, pratiques, textes | Morgane Kieffer

Ce parcours n’a évidemment pas pour ambition d’offrir un panorama exhaustif, mais vise à installer quelques repères fondamentaux dans l’histoire du théâtre à travers les siècles, en s’arrêtant sur certains moments-clés de son évolution. Notre réflexion s’articulera autour de trois pôles principaux. On interrogera la place et les usages dévolus au théâtre dans la société française à différentes époques, pour une réflexion sur la constitution de l’institution théâtrale. Un autre temps fort sera consacré aux pratiques théâtrales (du jeu à la réception). La question du texte de théâtre sera notre troisième point d’ancrage, qu’on abordera sous l’angle de l’histoire et des genres littéraires, et plus précisément sous celui de la théorie dramatique.

| Le théâtre antique de l’autre côté du miroir | Stavroula Kefallonitis

Considéré comme l’origine du théâtre occidental et le conservatoire de la tradition classique, le théâtre antique est souvent étudié à travers le filtre d’une lecture patrimoniale des textes anciens qui tend à projeter ses propres pratiques et ses propres concepts, voire ses propres valeurs, sur le domaine antique, en ignorant l’altérité et l’exotisme de ce dernier. Or il est possible d’aborder le théâtre antique en proposant des alternatives à cette approche généalogiste : excentrer le théâtre antique, porter sur lui un « regard éloigné » (selon l’expression de Claude Lévi-Strauss), c’est partir à la découverte d’un univers dramatique où l’on se retrouve tout en découvrant un autre, et qui constitue à la fois une altérité familière et un double étrange.

Ce parcours exploratoire se fera en trois étapes :
– Le theatron des Grecs et le theatrum des Romains étaient-ils des théâtres ?
– Les tragédies antiques étaient-elles tragiques ?
– Les comédies antiques étaient-elles comiques ?

Étude d’œuvres (UJM)

 | Shakespeare, Le Songe d’une nuit d’été | Zoé Schweitzer

Œuvre propice à la rêverie et à la réflexion, curieuse et classique, Le Songe d’une nuit d’été a connu bien des interprétations scéniques et savantes. Ce cours se propose d’explorer l’une des pièces les plus fameuses de Shakespeare qui illustre à la fois ce que le dramaturge doit à son temps et son originalité poétique, théâtrale et intellectuelle.

Longtemps considérée comme un divertissement de cour, la pièce n’est peut-être pas seulement un sommet de virtuosité poétique et de fantaisie débridée grâce à une intrigue complexe où se mêlent des personnages de toutes sortes. La métamorphose qui touche personnages humains et créatures divines est le vecteur d’une réflexion à la fois complexe et passionnante sur la nature des sentiments et des êtres, ce qui est peut-être l’une des raisons du succès de cette œuvre dont la force spectaculaire n’est nullement gratuite.

Edition recommandée : Shakespeare, Le Songe d’une nuit d’été, édition bilingue, trad. J.-M. Déprats, éd. G. Venet, Paris, Gallimard, coll. « folio théâtre », 2003.

| Du roman à la scène | Morgane Kieffer

Le théâtre contemporain n’est pas étranger à des pratiques de déplacement des textes du roman à la scène au gré de partenariats, de commandes, ou de choix artistiques du metteur en scène. Dans le souci d’explorer les modalités d’un tel passage, qu’il soit ou non prévu en amont par les auteurs, nous travaillerons sur un ensemble d’extraits de textes contemporains pour étudier les résonances entre la voix romanesque et la mise en voix scénique. Qu’est-ce qu’un monologue, et comment le passage du roman à la scène peut-il affecter sa réception et ses effets ? Comment les écritures polyphoniques caractéristiques d’un certain roman contemporain se transforment-elles en investissant l’espace et le jeu théâtraux ? Ce travail autour de la voix et de la constitution du personnage nous servira de fil rouge.

Cours à l’ENS de Lyon

Histoire du théâtre : éléments pour une histoire de la mise en scène | Juliette de Beauchamp

Le cours propose une traversée de l’histoire de la mise en scène et des théâtres d’art européens du XIXème au XXIème siècle par les manifestes théâtraux qui la jalonnent, depuis la fondation du Théâtre Libre en 1887 jusqu’au Manifeste de Gand de Milo Rau et au Manifeste des Centres dramatiques nationaux, publiés en 2018. Comment s’invente une rupture, dans l’histoire du théâtre ? Qu’est-ce qu’une avant-garde ? Qu’est-ce que le « nouveau » ? Quels sont les principaux mouvements dont héritent et se revendiquent aujourd’hui les metteurs•euses en scène ? Autant de questions que nous nous poserons ensemble, à partir de lectures de courts extraits de textes, de documentaires, et de visionnages de captations. Il sera demandé en amont aux élèves de répondre à un court questionnaire permettant de cibler le cours sur des figures ou des chapitres de l’histoire du théâtre qui leur seraient inconnus.

Dramaturgie à la table | Anne Pellois 

Comment s’emparer d’un texte monstrueux? A partir d’une étude dramaturgique du Soulier de Satin de Paul Claudel, à partir de la mise en commun d’un certain nombre de documents internes à l’œuvre (études de textes, textes théoriques de Claudel sur le théâtre, la mise en scène, le jeu, la musique, études de captations de mises en scène), nous essayerons de proposer une lecture dramaturgique collective du Soulier de Satin. Cette lecture aboutira à un projet de mise en scène collective qui tiendra compte du contexte dans lequel s’inscrira cette mise en scène et des enjeux renouvelés que ce texte pourrait contenir.