Mounir Margoum est diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, où il suit les enseignements de Denis Podalydès, Joël Jouanneau ou Lukas Hemleb.
Au théâtre, il a beaucoup travaillé sous la direction de Jean Louis Martinelli, notamment dans Une Virée d’Aziz Chouaki, Phèdre de Jean Racine, J’aurais voulu être égyptien d’Alaa el Aswany, ou encore Les Fiancés de Loches de Georges Feydeau… Il alterne le répertoire classique et contemporain avec différents metteurs en scène.
On l’a vu récemment dans Bajazet En considérant Le théâtre et la peste d’après Jean Racine et Antonin Artaud, mise en scène Frank Castorf, au côté de Adama Diop (le parrain de la promotion 31).
À l’écran, on le voit dans de grandes productions anglo-saxonnes, telles que Rendition de Gavin Hood (Oscar du meilleur film étranger 2006), ou House of Saddam, produite par la BBC et HBO. En France, dans Par accident de Camille Fontaine, ou Timgad de Fabrice Benchaouche. Il joue également dans Divines d’Uda Benyamina, caméra d’Or au Festival de Cannes 2016. Il a lui-même réalisé deux fictions courtes, Hollywood Inch’Allah et R. et Juliette.

Avec les élèves-comédien.ne.s de la promotion 31, il travaillera à partir de trois romans, Les oranges de Aziz Chouaki, Par le feu de Tahar Ben Jelloun et La Petite Dernière de Fatima Dass.


Distribution

Atelier dirigé par Mounir Margoum, avec les élèves de 1ere année | promotion 31 Naïm Bakhtiar, Flora Bernard-Grison, Solène Celse, Inès Dhahbi, Emile Faure, Christian Franz, Elodie Laurent, Yasmine Ndong, Yohanis Thomont, Félix Villemur-Ponselle