DIÈSE # Auvergne-Rhône-Alpes

Dispositif d’insertion de L’École de Saint-Étienne

Depuis septembre 2011, DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes propose une aide à l’embauche pour les artistes sortant de L’École de la Comédie de Saint-Étienne aux employeurs.

Ce dispositif fonctionne par saison. Sa gestion est assurée par L’École de la Comédie de Saint-Étienne.

Il est financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Artistes concerné.e.s

Ce dispositif concerne les artistes issus de L’École de la Comédie de Saint-Étienne dans les trois ans suivant l’obtention du diplôme lorsqu’ils sont engagés sur un projet artistique.

Il concerne donc 2 promotions pour la saison 2018-2019 et 2019-2020 :

| La promo 27 : Arthur AMARD, Lou CHRETIEN-FEVRIER, Valentin CLERC, Margaux DESAILLY, Alicia DEVIDAL, Luca FIORELLO, Simon TERRENOIRE, Guillaume TROTIGNON, Maybie VAREILLES, Elsa VERDON

| La promo 28 : Solène CIZERON, Fabien COQUIL, Vinora EPP, Romain FAUROUX, Hugo GUITTET, Cloé LASTERE, Fatou MALSERT, Alexandre PARADIS, Noémie PASTEGER, Flora SOUCHIER

Éligibilité

Les critères de sélection sont les suivants :
| le projet artistique,
| les rôles attribués aux comédien.ne.s issu.e.s de l’école,
| le budget prévisionnel de production permettant la réalisation du projet,
| le nombre de représentations (pour les projets de théâtre, une moyenne de vingt est généralement demandée).

Conditions de prise en charge

Ce soutien financier peut être accordé à tous les professionnels, français ou étranger, exerçant dans le spectacle vivant : metteurs en scène de théâtre, de cirque, chorégraphes.

Le salaire des artistes ne peut pas être inférieur à :
| 2 220 € bruts, lorsque le producteur a le statut de compagnie, de scène nationale, de théâtre missionné ou de centre dramatique régional.
La durée de la prise en charge est alors de trois mois au maximum (soit 6 030 maximum) et elle est limitée à la moitié de la distribution.

| 2 400 € bruts, lorsque le producteur est un centre dramatique national ou un théâtre national.
La durée de la prise en charge est de deux mois maximum (soit 4 020 maximum) et toujours limitée à la moitié de la distribution.

Le remboursement forfaitaire de L’École de la Comédie a été fixé à 2 010 € TTC par artiste et par mois.
L’École de la Comédie ne pouvant en aucun cas être employeur, les contrats d’engagements doivent être signés par le producteur.
L’artiste devra être mensualisé.e pour une période supérieure ou égale à 10 jours consécutifs.
En cas de mois incomplet, pour les périodes supérieures ou égales à 10 jours, le salaire de l’artiste est calculé au « prorata temporis » (la rémunération est calculée au 30ème du mois).
Dans le cas où la période d’embauche est inférieure à 10 jours, le paiement à la journée devra correspondre au tarif syndical, à savoir :
| 106 € brut pour deux services de répétitions (53 € brut pour un service de 4h)
| 138 € brut pour un cachet de représentation (si un ou deux cachets dans le mois)
| 120 € brut pour un cachet de représentation (si plus de 2 cachets dans le mois)

Dans le cas de deux représentations données dans une même journée, le salaire doit être majoré.

Obligations contractuelles

Le producteur s’engage à :
| faire apparaître sur tous les documents publicitaires et informations concernant le spectacle, la mention : « avec le soutien de L’École de la Comédie de Saint-Étienne / DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes » et en transmettre un exemplaire à l’École ;
| adresser à L’École de la Comédie de Saint-Étienne la photocopie des fiches de paie de l’artiste ;
| s’acquitter les charges sociales et congés spectacles sur les salaires mentionnés ci-dessus ;
| adresser à L’École de la Comédie de Saint-Étienne la copie des extraits de la presse parue sur le spectacle.

Constitution de la demande et procédure

1- Prendre un premier contact avec la responsable
2- Constituer le dossier : Le dossier de demande d’aide aux salaires se compose des pièces suivantes
| Le formulaire de demande de participation,
| Le projet artistique,
| Le budget de production faisant apparaître les financements de l’ensemble des dépenses,
| La copie du contrat du comédien, mentionnant le rôle attribué, ainsi que le montant global de sa rémunération sur le projet
| Le détail de la diffusion du projet/calendrier de tournée,
| Le planning détaillé précisant le nombre : – de jours de répétitions – de représentations ainsi que de jours de représentations et les rémunérations par période.
| Le Relevé d’Identité Bancaire du compte recevant les remboursements
3- Étude du dossier par une commission interne, présidée par le Directeur de L’École de La Comédie et composée des personnes qualifiées.
4- Envoi des réponses et établissement de la convention le cas échéant.

Contacts

Lilia Jatlaoui | chargée de la formation continue et de l’insertion | formation@lacomedie.fr | 04 82 24 00 85